Manquer ses proches… c’est loin d’être facile!

In the last few weeks, I’ve been travelling a lot around the Northern Region of Ghana.  I’ve met a lot of amazing Ghanaians and spent some time with wicked fellow EWB volunteers.  I also left all of these people and I miss them.  This has reminded me that soon I’ll be leaving Ghana and going back home for real.  The reaction?  Some homesickness and being excited to see everyone back home combined with a jumble of other emotions.  Why am I posting this here?  To take full advantage of the title of this blog.  Yams and more importantly, scribbles. 

I’m feeling much better now, but missing loved ones is definitely part of working overseas!  

C’est proche de la fin et je suis loin de mes proches.  Aujourd’hui ma blonde se promène en avion, en direction de la maison.  Elle revient en conquérante de l’Allemagne où elle a apprit à dompter cette langue gutturale, qui est pour elle familiale.  À travers des messages SMS je suis son voyage mais je suis stationnaire, pris au sol, solitaire.

Je suis au bureau, mon ordi est un bourreau qui me fait écrire des articles de blog, des documents de stratégie et il m’envoit aussi sur des tangentes Facebook.  It’s a picture of someone at home, jeez… I just have to look!  Je clique sur des photos de ma sœur, qui me mettent de bonne humeur et de ma blonde, mon petit cœur.

Il faut dire que je suis un peu jaloux.
Il faut dire que j’aimerais être saoul.

J’aimerais me saouler de sourires familiers, de regards déjà vue, de conversations continuées et de maintes poignées de main, des caresses j’en veux pleins.

Je veux voir mes grands-parents, ma chère maman, ma petite sœur – qui à presque la permission officielle du gouvernement de conduire, elle vieillie je dois l’écrire!, mon Oncle Marc, et Ali la demoiselle qui a laissé sur mon cœur une marque.  Je veux voir des amis du secondaire, c’est un besoin élémentaire.

À quatre heures dans l’avenir de Sudbury.  Je suis ici à vider mon cœur, à taper.

Toujours en route... on fait son petit boutte.

Il faut dire que je vis une expérience incroyable, surréelle.  Que j’apprends énormément, que la vie est belle.  Que je me sens stimuler, que je bâtis des amitiés (au quatre coin du pays, que je dois parfois quitter), que j’ai l’opportunité de voyager, de créer, de rêver, de pensées et de réfléchir (et parfois j’apprends même à fléchir, réflexions qui me ressemblent, qui s’assemblent comme mon ami l’Assembly Man, et qui me changent).

Il me reste seulement un mois au Ghana.  Then I’m Ghana be gone from Ghana (du moins pour les prochains quelques temps).  I don’t want to go.  Je veux rentrez à la maison, mais on doit toujours quitter une certaine maison pour en rejoindre une autre…

Bientôt, je serai proche de mes proches et loin des gens auquel à chaque jour je deviens plus proche. Bientôt je retourne à la maison.

J’approche de la fin mais je savoure chaque moment restant comme un enfant gourmand, sans penser aux conséquences du gâteau sur la balance.

En étant proche du monde, le monde devient la maison…

À bientôt!

Marc-André

4 thoughts on “Manquer ses proches… c’est loin d’être facile!

  1. C’est quand que tu vas te faire publier Marc-André? Tes textes ne cessent de m’épater. En tout cas, quand seras à nouveau proche de tes proches, tu me feras signe! We need to catch up mon ami!

    • Merci beaucoup Michel, je suis content que tu aimes ça! C’est sûr et certain qu’on devra bein se woir quand je r’viens en ville! Je devrais être dans le coin vers la fin du mois d’août!

      À bientôt mon ami!

      Marc-André

  2. Wow your post was beautiful. It is making me miss my people already🙂 and I am not even out of Canada yet!!! I read the placement docs and I’m really excited at the chance to shadow you for a few days, we’re lucky here for turnover I think. See you soon

    • Thanks Janine and I’m excited to have you here too! I agree that we’re pretty lucky to have an overlap, I think it’s going to be good for continuity. Karaga is a really nice place, with amazing people, I’m sure you’re going to love it! Did you end up doing a whole month of pre-dep with the APS or did you do a week like us?

      Also, don’t worry too much about missing people, you’ll be really busy, having incredible experiences, and before you know it, it’s going to be the end of your placement! Plus, international calls are pretty affordable, and the network is usually pretty clear.

      See you soon my friend and safe trip,

      Marc-André

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s